----- Pour toutes vos questions sur la création d'entreprise, appelez au (+225) 20 00 04 86 // Pour toute information économique, appelez le Service Informations et Suivi des Projets, au (+225) 20 30 68 75 // Pour toutes vos questions sur les avantages du Code des Investissements, appelez le Service Agrément à l'Investissement au (+225) 20 30 68 74. ----- Bilan 2016 : Le CEPICI a agréé 672 milliards de F CFA d'investissements privés et créé 12166 entreprises -----

Actualités


Annonces légales

Annonces légales

20/04/2018
Francophonie : Le RIAFPI planche sur le défis de l’industrialisation


Réunis le 19 avril à Libreville, la capitale gabonaise, à l’occasion de la troisième Conférence annuelle du Réseau International des Agences Francophones de Promotion des Investissements (RIAFPI) (Gabon), les dirigeants des API membres ont planché sur les enjeux et défis de l’industrialisation dans l’espace francophone.

Cette question qui se présente comme un pilier central du développement des pays fait partie intégrante des modalités d’attraction des investissements.

Ainsi pour la Directrice Générale de l’ANPI-GABON, Mme Alice ABOUNA qui recevait ses pairs, le faible niveau d’industrialisation constitue un obstacle pour les économies en Afrique qui restent largement tributaires du secteur agricole et de l’exportation de produits non transformés. « Dans ce contexte, la conférence que nous avons l’honneur d’accueillir ce jour va permettre de mettre en lumière le rôle essentiel des agences de promotion des investissements. Notre mission est claire : être un catalyseur des projets d’investissement et de diversification de nos économies. » a-t-elle renchérit.

Pour sa part, M. Emmanuel ESSIS, Président du Réseau et par ailleurs Directeur Général du CEPICI, l’agence de promotion des investissements de la Côte d’Ivoire, s’est félicité de la tenue de cette conférence, dont le thème s’arrime aux objectifs de la plupart de nos pays. Il a en outre affirmé que « L’industrialisation est fondamentale pour le développement économique. Aucune région ou aucun pays au monde n’est jamais parvenu à la prospérité et à un statut socioéconomique décent pour ses citoyens, sans le développement d’un secteur industriel robuste. »

L’Afrique est un marché en plein essor. À l’horizon 2050, la population africaine sera équivalente à celle combinée de la Chine et de l’Inde. L’urbanisation rapide et l’augmentation de la classe moyenne, qui devrait passer de 350 millions à près d’1,1 milliard de personnes en 2060, laissent entrevoir que l’Afrique sera un énorme marché de consommation.

C’est la raison pour laquelle le Directeur Général du CEPICI et Président du Réseau a invité les pays africains à mettre en œuvre une politique industrielle complète et résolue, avec des ajustements en fonction du contexte et des besoins locaux

Aujourd’hui, selon lui, « les pays d’Afrique devrait intensifier les échanges inter régionaux et faire tomber les murs qui les entravent. À mesure que le commerce régional s’intensifiera, les économies africaines accroîtront leurs échanges mutuels et réduiront leur vulnérabilité aux chocs économiques extérieurs. »

Outre les allocutions, cette troisième conférence a connu différentes articulations dont la signature de deux mémorandums entre le RIAFPI et le Réseau ANIMA puis entre le CEPICI et l’ANPI Gabon.

ANIMA Investment Network est une plateforme multi-pays de coopération pour le développement économique en Méditerranée.

La convention entre le RIAFPI et cette plateforme permettra de promouvoir l'économie des APIs membres du réseau auprès des pays de la Méditerranée afin de favoriser la coopération entre ses différents acteurs économiques.